La grande stabilité de la radio fait toujours d'elle, même en 2010, une valeur sûre pour les publicitaires, et ce, pour de multiples raisons.  Raisons qui remettent la radio au premier plan des médias les plus choisis par les annonceurs qui veulent des résultats. Dans son ensemble, la radio permet d'atteindre la presque totalité de la population.  Les auditeurs canadiens écoutent en moyenne 2,2 stations.  

La radio offre à l'annonceur un marché d'auditeurs fidèle et facilement atteignable. Elle est un média vivant, mobile, qui atteint le consommateur où qu'il soit.

De tous les médias vus, lus ou écoutés, la radio est celui remarqué le plus près du temps d'achat. Selon une étude, 50 % des Canadiens qui ont effectué des achats au cours des dernières 24 heures ont dit avoir été exposés à la radio au cours de l'heure qui a précédé leur achat principal de la journée, dépassant ainsi largement les autres médias.  Cette nouvelle tendance à vouloir toucher le consommateur au moment où il est prêt à acheter est une variable publicitaire de plus en plus populaire.

La radio crée un impact rapide.  On le sait, de toutes les variables publicitaires, c'est la fréquence de diffusion d'un message qui augmente les chances de faire réagir le consommateur et de construire la notoriété spontanée du nom de l'annonceur.  Grâce à sa grande fidélité d'écoute, la radio permet d'atteindre des objectifs de portée efficace et de fréquence maximale rapidement et efficacement.

Par ailleurs, les annonceurs recherchent les médias qui leur permettent de se faire valoir et de se mettre en évidence.  Pour ce, vaut mieux concentrer son budget plutôt que de le diluer.  Ainsi, à budget égal, quel autre média que la radio permet d'offrir aux annonceurs une fréquence d'exposition à un message aussi grande et aussi remarquée? Aucun autre.  Avec l'explosion des médias et la fragmentation des auditoires, cet avantage deviendra, dans les années à venir, sûrement le plus important de tous.  Certains annonceurs, d'ailleurs, bénéficient déjà de cet avantage en utilisant la radio comme média primaire, c'est-à-dire comme média de base de leur campagne, et ce, avec un succès remarquable.

La radio permet, de plus, d'atteindre les personnes qui ne consomment pas intensément les autres médias. Par exemple, elle touche 76 % des gens qui ne lisent qu'une fois par semaine ou moins les journaux et 85 % des gens qui sont de faibles consommateurs de télé.

Pour le secteur de Kapuskasing ou Smooth Rock Falls, composez le 705-335-5915 et demandez Lise O. Dufresne, conseillère publicitaire. Elle se fera un plaisir de vous renseigner sur une campagne avantageuse pour votre entreprise.