Le Bureau de santé Porcupine a commenté en conférence de presse ce midi le confinement provincial annoncé par le gouvernement Ford lundi. La médecin-hygiéniste en chef du BSP, Lianne Catton, a spécifié que le confinement de deux semaines, qui va durer jusqu’au samedi 9 janvier, va touché les sept régions des bureaux de santé du Nord.  

Le 21 décembre à 13h00, le gouvernement provincial a confirmé qu’il y aurait un confinement pour l’Ontario au complet commençant cette semaine. Contrairement aux informations initiales, il ne débutera cependant pas le 24, mais bien le 26 décembre. Dans le Nord, il va durer deux semaines alors que dans le reste de la province ce sera un mois. Pendant sa conférence de presse, le premier ministre Doug Ford a expliqué que tous les rassemblements intérieurs seront interdits sauf pour les mariages et les services religieux, mais les rassemblements extérieurs de 10 personnes vont continuer à être autorisés partout en Ontario. En addition, toute personne qui voyage dans une autre province devra s’isoler pour une durée de 14 jours à leur retour. Monsieur Ford a indiqué en conférence de presse qu’il était préoccupé par la montée des cas en Ontario et qu’il voulait éviter à tout prix des déplacements entre les régions. 

Réaction dans le Nord 

24 heures plus tard, le Bureau de santé Porcupine a réagi à l’annonce du gouvernement dans leur propre conférence de presse. Comme le premier ministre Ford, la médecin-hygiéniste en chef du BSP, Lianne Catton, a souligné que la montée importante du nombre de cas et d’hospitalisations a été le facteur premier dans la décision des autorités sanitaires. Même si davantage de détails vont être partagés par le Bureau de santé Porcupine au cours des prochains jours, Madame Catton a tout de même donné quelques informations préliminaires ce matin. Par exemple, les enfants du Nord ne pourront pas retourner en classe avant le 11 janvier et devront étudier en ligne jusqu’à cette date après la période des Fêtes. De leur côté, les garderies resteront ouvertes contrairement au premier confinement et la majorité des commerces vont être fermés ou limités à la vente à partir de la rue ou à travers un service à l’auto.

Premiers détails concernant la vaccination

La médecin-hygiéniste Lianne Catton a également noté que la campagne de vaccination est en train d’être préparée dans le Nord, mais elle ne s’attend pas à recevoir des doses du vaccin avant au moins la fin du mois de janvier. Questionnée à ce sujet, elle a mentionné que ce serait le vaccin de Moderna qui sera envoyé dans leur région et qu’il serait administré aux personnes les plus vulnérables en premier. Le maire de Kapuskasing Dave Plourde avait d’ailleurs appris dans une rencontre Zoom récente avec le premier ministre Ford et les autres maires en Ontario que le vaccin serait distribué en trois phases en priorisant les personnes les plus vulnérables dans les deux premières étapes du plan. La semaine dernière, le maire ne savait pas à quel moment les municipalités de la route 11 vont pouvoir avoir accès aux doses, mais il notait que l’entièreté des Ontariens devrait pouvoir se faire vacciner lorsque la phase 3 du gouvernement sera atteinte, possiblement durant l’été.

En fin de conférence de presse, l’infirmière en chef Chantal Riopel a pris le temps de traduire une partie des informations données par Lianne Catton. Les détails non abordés par Madame Riopel devraient être publiés sur le site Web du Bureau de santé ainsi que sur leurs réseaux sociaux bientôt. Son intervention en français est disponible ci-dessous.